Le PTZ Plus ou PTZ : un nouveau Prêt à Taux Zéro pour janvier 2011.

Les trois principaux dispositifs existants qui facilitent l’accession à la propriété (Prêt à Taux Zéro, déduction des intérêts d’emprunt et Pass-Foncier) devraient être fusionnés en un seul et unique dispositif à partir de 2011 : le PTZ .
Décryptage des grands principes qui devraient caractériser le nouveau PTZ Plus 2011.

Une France de propriétaires

Qualifié de « plus efficace » et de « plus simple » par Benoist Apparu, ce nouveau dispositif, déjà baptisé « PTZ  » (ou « PTZ plus » ou « Prêt à Taux Zéro Plus »), poursuit l’objectif du Gouvernement  de « faire de la France un pays de propriétaires« . Un dispositif qui devrait cibler des profils plus vastes que le PTZ actuel, puisqu’il ne devrait pas être soumis à des plafonds de ressources.

NOUVEAU : votre simulateur PTZ

Réalisez votre simulation du PTZ . Cet outil est gratuit et sans engagement. Il vous permet de connaître immédiatement le montant dont vous pouvez bénéficier pour acheter votre résidence principale en 2011.
Remarque : ce simulateur est basé sur les conditions annoncées dans le Projet de Loi de Finances 2011.

Conditions qui devraient être appliquées au projet PTZ à partir de janvier 2011

 

    • Le PTZ devra financer une résidence principale
    • Le PTZ sera, comme le PTZ actuel, remboursable sans intérêt d’emprunt et sans frais de dossier
    • Le montant du PTZ dépendra de la composition du foyer, de la performance énergétique du logement et de la situation géographique du bien (zone A, zone B1, zone B2 ou zone C),
    • La durée de remboursement du PTZ variera selon les ressources de l’emprunteur, la composition du foyer et la situation géographique du bien (zone A, zone B1, zone B2 ou zone C)
  • Le montant du PTZ ne pourra pas excéder un certain pourcentage du prix du logement en fonction de la zone géographique (par exemple : 40% en zone A dans un logement BBC).

Exemple de PTZ Plus

Un couple avec 2 enfants qui souhaite financer une opération BBC de 300.000 € en zone A devrait pouvoir bénéficier d’un PTZ d’un montant de 120.000 € (40% de 300.000 €).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *