le Prêt à Taux Zéro

Tout savoir sur le Prêt à Taux Zéro 2011. Réalisez gratuitement une simulation PTZ

Destiné à faciliter l’acquisition de votre résidence principale dans le neuf ou l’ancien, le prêt à taux zéro 2011, intitulé PTZ , est accordé sous quelques conditions. Explications.

Qu’est-ce que le Prêt à Taux Zéro ?

Le Prêt à Taux Zéro (PTZ depuis janvier 2011) est une aide de l’État proposée aux particuliers français (métropole et DOM) pour financer leur résidence principale.
Ce prêt est assimilable à un apport personnel et ne peut dépasser 40% du coût de l’opération pour un achat dans l’immobilier neuf BBC en zone A. Il est généralement complété par un autre crédit immobilier contracté dans un établissement prêteur. Il peut concerner la construction d’une maison neuve ou l’acquisition d’un appartement neuf et dépend du nombre de personnes composant le ménage, de la zone géographique et de la performance énergétique du logement. Seulement un prêt par ménage et par logement est accordé.

Réalisez dès maintenant une simulation PTZ gratuite pour savoir combien vous pouvez emprunter à taux zéro en 2011 ! Cette simulation est sans engagement et vous permet de voir les résultats immédiatement. Profitez-en !

Qui peut financer sa résidence principale avec le PTZ ?

Toutes les personnes physiques réunissant ces critères :

  • n’ont pas été propriétaires de leur résidence principale durant les deux dernières années,
  • souhaitent financer le prix d’un logement BBC ou non-BBC,
  • satisfont les conditions de remboursement.

Montant maximum du Prêt à Taux Zéro : exemple pour un ménage composé de 3 personnes

Type dachat Zone A Zone B1 Zone B2 Zone C
Neuf BBC 106 000€ 69 650€ 43 800€ 33 500€
Neuf non BBC 71 550€ 43 780€ 24 820€ 20 100€
Ancien en A, B, C ou D 42 200€ 31 600€ 29 200€ 26 800€
Ancien en E ou F 21 100€ 15 800€ 14 600€ 13 400€
Ancien en G 10 550€ 7 900€ 7 300€ 6 700€

 

Les zones du PTZ Plus sont les suivantes :

  • Zone A : agglomération parisienne, Genevois français et une petite partie de la côte dAzur.
  • Zone B1 : agglomérations de plus de 250 000 habitants. Grande couronne parisienne, pourtour de la Côte dAzur, quelques agglomérations chères, Outre-mer, Corse et îles.
  • Zone B2 : autres agglomérations de plus de 50 000 habitants, communes chères en zones littorales ou frontalières, pourtour de lîle-de-France.
  • Zone C : communes de province non classées en zone A, B1 ou B2.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *